Osez Liège avec...

Favoriser la formation dans les métiers en pénurie et d’avenir

  • Comme beaucoup de villes, Liège est encombrée par les véhicules et saturée aux heures de pointe. De plus, il y a des efforts à faire pour réduire la pollution de l’air et le bruit.
  • Nos rues étroites, constat de notre histoire, doivent reprendre le premier rôle, c’est-à-dire permettre à la mobilité douce et piétonne de se développer et favoriser les contacts entre riverains. La voiture doit rester une option pour se rendre en ville, mais doit être découragée pour circuler à l’intérieur de la ville.
  • Le cdH s’est battu pour le tram durant deux décennies. Cette ligne de tram qui ira de Coronmeuse à Sclessin sera structurante pour la mobilité liégeoise et c’est pourquoi sa construction doit être envisagée dans un perspective large, incluant le développement de l’intermodalité et de la mobilité douce.
  • Aujourd’hui, c’est 5M EUR par an que le cdH propose de consacrer pour tous les projets liés à la mobilité douce.

Créer un grand centre semi-piétonnier


  • Créer une large zone de semi-piétonnier dans le centre, entre les boulevards de la Sauvenière et d’Avroy et la Meuse, ainsi qu’entre la place du Marché et la place St-Léonard, où seuls les riverains peuvent entrer en voiture (et autres véhicules autorisés)
  • Pour desservir l’hyper-centre, créer des parkings en sous-sol notamment boulevard d’Avroy, place Xavier Neujean, Place Cockerill, et place de l’Yser).

Favoriser l’intermodalité des transports


  • Revoir l’entièreté du réseau des transports en commun pour permettre un maximum d’intermodalité entre les différents moyens de transport
  • Faire des parkings existants des parkings multi-modaux (vélo, tram, bus, navette fluviale).
  • Encourager leur utilisation en indiquant le nombre de places libres (Smart City)
  • Multiplier les places pour riverains
  • Encourager le covoiturage et les véhicules partagés grâce à une app
  • Créer le téléphérique pour desservir la Citadelle et le Sart Tilman et Faire de la navette fluviale un outil permanent de mobilité
  • Développer un ticket/abonnement pour l’ensemble des transports publics (bus, train, tram, vélos, navettes fluviales…)

Lutter contre la pollution de l’air


  • Faire de Liège une zone basses émissions*
  • Mesurer la pollution de l’air et prendre des mesures de limitation des véhicules lorsque celle-ci dépasse un certain seuil
  • Poursuivre l’adoption de bus électriques

* Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat.