Osez Liège avec...

Offrir aux demandeurs d’emploi un accompagnement personnalisé dans les CPAS et Maisons de l’emploi

  • Depuis le 1er janvier 2015, au bout de 3 ans de recherche infructueuse, les demandeurs d’emploi perdent leur allocation d’insertion et peuvent demander au CPAS un revenu d’insertion sociale (RIS). La responsabilité de la mise à l’emploi de ces personnes est donc de facto transférée aux pouvoirs locaux.
  • Il est important de fournir aux personnes en réinsertion un accompagnement rapproché et personnalisé pour réaliser leurs projets. La formation par le travail est également un élément important pour assurer l’emploi.

Etablir un projet partant du potentiel des demandeurs d’emploi


  • Au sein du CPAS, renforcer les moyens du Projet individualisé d’insertion sociale (PIIS) et veiller à ce qu’il constitue un véritable accompagnement vers la réinsertion via l’établissement d’un projet personnalisé (1. Quels sont tes projets? 2. De quels moyens disposes-tu pour y arriver? 3. Comment puis-je t’aider à les réaliser?) et un suivi régulier de son avancement
  • S’assurer que les assistants sociaux du CPAS informent les allocataires de tous les services qui existent pour l’aide à l’emploi (RéINSER, ALE, maisons de l’emploi) et mieux coordonner ceux-ci

Développer la dimension locale des Maisons de l’emploi


  • Dans les Maisons de l’emploi, se concentrer sur le marché et les offres d’emploi locales
  • Contacter les employeurs locaux pour développer la collaboration avec eux et mieux comprendre leurs besoins
  • Identifier les places de stages disponibles
  • Organiser des visites d’entreprises locales avec les demandeurs d’emploi

Poursuivre la réinsertion par la formation et la mise à l’emploi


  • Multiplier les partenariats avec les Centres d'Insertion Socioprofessionnelle (CISP), notamment via des marchés publics avec clauses sociales (ex: cantines, vêtements de travail)
  • Multiplier les contrats de travail d’insertion du CPAS : articles 60, articles 61, contrats Impulsion insertion et les soumettre à l’obligation d’une formation et d’un suivi personnalisés
  • Mobiliser les potentialités de l’ Agence pour l’emploi de Liège (ALPEM) pour agir pour l’emploi au niveau local
  • Etendre le régime des titres services (Région wallonne)

Note : Une expérience menée au CPAS d’Anvers entre 2001 et 2006 par Monica De Koninck a montré qu’un accompagnement rapproché et personnalisé livrait de très bons résultats (50% d’accès à l’emploi).